Vos rêves, notre passion... UNE RELATION DURABLE                                
                               Blogue       Infolettre       Nous joindre       EN
                                               

 

Le Lien

20 ans de Stratégie jeunesse

Publié le 19 décembre 2017

Québec, le 9 novembre 2017–Dans le cadre du 20e anniversaire de la Stratégie jeunesse, une initiative qui a permis à 10 000 jeunes de se lancer en affaires en région grâce à du financement et à de l’accompagnement, le Réseau des SADC et CAE lance aujourd’hui un portrait des jeunes entrepreneurs du Québec.

 

Le portrait dévoile les résultats de la stratégie et l’évolution des jeunes entrepreneurs au fil des années. « Je suis fier de souligner aujourd’hui les 20 ans d’une initiative aussi porteuse pour le développement économique des régions du Québec », affirme le président du Réseau des SADC et CAE, monsieur Daniel Dumas. « Depuis sa mise en place, 125,5 M$ ont été investis par les SADC, créant et maintenant près de 35 000 emplois en région et générant 1,3 milliard de dollars d’investissements. La stratégie est toujours aussi pertinente et en demande, les résultats sont éloquents», poursuit monsieur Dumas.

 

La Stratégie jeunesse est le fruit d’une collaboration exceptionnelle entre le Réseau des SADC et CAE et Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC). 
« En tant que ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et ministre responsable de DEC, j’ai pour objectif d’aider les entreprises en démarrage qui jouent un rôle fondamental dans la croissance de l’économie canadienne. La Stratégie jeunesse du Réseau des SADC et CAE contribue définitivement à l’atteinte de cet objectif», ajoute le ministre Navdeep Bains.

 

Des données uniques sur les jeunes entrepreneurs


Ce document diffusé aujourd’hui a été réalisé grâce à nos données uniques colligées chaque année depuis 20 ans par 57 SADC auprès de leurs clients Stratégie jeunesse. Près de 70 indicateurs ont été analysés, notamment, l’âge, le sexe, la scolarité, le type d’entreprise et les besoins du jeune entrepreneur. Ce qui permet d’avoir un profil très précis de l’évolution de l’entrepreneuriat au fil des ans.

 

De passion à entreprise


Parmi les principaux constats, l’entrepreneuriat est plus en vogue et pour des raisons différentes. En effet, les entrepreneurs émergents choisissent de démarrer leur entreprise par passion et non par nécessité comme il y a 20 ans, alors que le taux de chômage était beaucoup plus élevé au Québec. On note aussi une augmentation des projets de démarrage et les projets de relève d’entreprises sont plus nombreux.

 

L’accompagnement toujours nécessaire

Les jeunes entrepreneurs sont plus informés, plus branchés, autonomes et habiles à trouver les informations dont ils ont besoin sur le web. Lorsqu’ils rencontrent leur conseiller jeunesse, ils arrivent bien préparés et conscients de l’importance du marketing et de l’aspect visuel des produits, ils se soucient des médias sociaux. Ils sont outillés pour connaître et répondre aux besoins de leur clientèle. Malgré tout, l’accompagnement reste essentiel. Nos données démontrent que plus les entrepreneurs y ont accès, plus leur entreprise grandit, se rentabilise et crée des emplois.

 

Selon Renaud Trudel de l’entreprise Nahak Sports, soutenue par la SADC de Lotbinière, «  le prêt Stratégie jeunesse a joué un rôle crucial lors du démarrage de notre entreprise en plus de nous permettre de rencontrer une équipe de conseillers dynamiques et à l'écoute de nos besoins ». Nahak Sports est une entreprise manufacturière qui se spécialise dans la fabrication d’équipements novateurs de haute performance pour les sports canins attelés comme le canicross.

 

Les conseillers sont proactifs et connaissent les enjeux et les besoins actuels des jeunes entrepreneurs comme le marketing, l’intégration des technologies, la gestion financière de leur entreprise, l’embauche et la rétention des employés.

 

« Que ce soit au démarrage de l’entreprise ou dans un contexte de relève entrepreneuriale, la SADC, via la Stratégie jeunesse, a toujours su soutenir l’entreprise, mais aussi, les entrepreneurs derrière elle », ajoute Jean-Sébastien Descôteaux, de DIVEL, une entreprise d’automatisation et de robotisation soutenue par la SADC de la MRC de Maskinongé.

 

-30-

 

En savoir plus sur la Stratégie jeunesse


La Stratégie jeunesse a pour objectif d’inciter les jeunes de 18 à 39 ans à se lancer en affaires tout en leur donnant le goût de s’installer en région. C’est une Stratégie complète qui passe autant par la sensibilisation à l’entrepreneuriat à l’école que par de l’accompagnement des jeunes dans le développement de leur entreprise. Elle offre aussi un produit financier unique et avantageux, soit un prêt personnel variant entre 5 000 et 25 000 dollars, qui donne au jeune entrepreneur une mise de fonds pour se présenter à une institution financière.

 

À propos du Réseau des SADC et CAE


Le Réseau des SADC et CAE regroupe 57 SADC et 10 CAE qui travaillent depuis plus de 35 ans au développement économique de leur collectivité. Plus de 400 professionnels et 1 000 bénévoles soutiennent et financent des projets locaux pour des collectivités prospères.

 

Articles récents

Un taux de survie de 87%

LE TAUX DE SURVIE DES ENTREPRISES APPUYÉES PAR UNE SADC OU UN CAE ENCORE MEILLEUR SELON STATI...

Rapport annuel 2017-2018

20 ans de Stratégie jeunesse

Québec, le 9 novembre 2017–Dans le cadre du 20e anniversaire de la Stratégie jeunesse, ...


 

Abonnez-vous à notre infolettre

  

Se désabonner

 

Trouvez une entreprise ou un organisme local

 

Aller directement au répertoire


ADDERE Service conseil en développement durable

Pour une éducation plus durable, l’exemple du CPE Les petits Soleil

Le Centre de la petite enfance (CPE) Les Petits Soleils est une corporation à but non-lucratif située à Danville dans la MRC des Sources....

SADC de la région de Coaticook

38, rue Child bureau 140
Coaticook, QC J1A 2B1
Tél. 819 849-3053
Courriel: info@sadccoaticook.ca